aqairs_novembre2018_v3_Web

AQAIRS VOUS INFORME ! Novembre 2018 21 La Ville de Gatineau compte 13 aré- nas sur son territoire, lesquels sont répartis dans les secteurs d’Alymer, de Buckingham, de Hull, de Gatineau et de Masson-Angers. Mis à part pour les arénas Frank-Robinson et Paul-et-Isabelle-Duchesnay qui ont été rénovés au cours des dernières années, l’agglomération de Gatineau souhaite se tourner vers une gestion au privée pour les arénas restants sur son territoire. Afin d’en savoir plus sur ce changement d’orientation, le Magazine l’ AQAIRS vous informe s’est entretenu avec M. Gilles St-Louis, res- ponsable des Parcs, espaces verts et arénas à la Ville de Gatineau. D’entrée de jeu, M. St-Louis a ex- pliqué que de plus en plus d’arénas devaient fermer temporairement en raison de bris mécaniques. Il a fait ré- férence notamment aux systèmes de réfrigération qui ont des défaillances et à certains toits qui coulent. « Ces problèmes ont fait en sorte que les services offerts à notre clientèle ont diminué », a-t-il rapporté. En réaction à ce constat, la Direction générale de la Ville de Gatineau a de- mandé qu’une étude soit réalisée sur l’état des arénas sur son territoire et qu’un plan d’intervention soit dé- veloppé. C’est en février 2013 que l’adjudication du contrat a été remise à Planifika, une firme de consultation spécialisée dans le domaine de la ges- tion d’actifs. Différentes étapes Le premier volet de l’étude consis- tait en une vérification de tous les systèmes intérieurs des arénas, per- mettant notamment de connaître les coûts nécessaires à leur remise en bonne et due forme. En second lieu, la firme devait soumettre à la Ville de Gatineau un plan d’actions lui per- mettant d’offrir la même qualité de services à la population. « Notre objectif était de savoir ce que nous devions faire en termes d’investis- sements dans les 10 à 15 prochaines années afin que nos installations soient mises à jour. La majorité de nos arénas ont été construits dans les an- nées 1970. Nous étions rendus à un point de non-retour. L’âge moyen de nos bâtiments est de 39 ans et l’équi- pement est désuet dans plusieurs d’entre eux », a fait valoir M. St-Louis. Le rapport final de Planifika a été dé- posé à l’administration en novembre 2013. Le document stipulait que la municipalité devait investir la somme de 26 millions de dollars (avant taxes) pour faire la mise à niveau des arénas sur son territoire. La firme avait alors suggéré à la Ville de démolir tous les Gestion des arénas : Gatineau convoite le privé Par Louis-Antoine Lemire Aréna Beaudry

RkJQdWJsaXNoZXIy MzkwMTAw