Origines de l’AQLM


L’Association québécoise du loisir municipal (AQLM) a été créée le 1er octobre 1999, issue de la fusion de l’Association québécoise des directeurs et des directrices du loisir municipal (AQDLM) et du Regroupement québécois du loisir municipal (RQLM). Dès 1993, le RQLM et l’AQDLM avaient commencé à étudier les possibilités d’intégration des deux associations.

On avait en effet constaté que, malgré certaines différences, les deux organisations avaient des objectifs très semblables. Ce qui différait avait davantage trait aux moyens utilisés et au type de membres. L’AQDLM regroupait en effet des individus (des directeurs et des directrices de services municipaux en loisir) alors que le RQLM regroupait des services de loisirs municipaux. Les missions des deux organisations touchaient la formation, l’information, la représentation, la recherche et le développement. Par une éventuelle fusion, toutes deux souhaitaient :

• l’élargissement de la représentation et la crédibilité d’une association professionnelle en loisir;
• l’augmentation du nombre de membres et de la masse financière (tout en diminuant la cotisation annuelle) permettant la           réalisation de projets comme des recherches sur les grands enjeux qui interpellent les travailleurs en loisir;
• un pouvoir de concertation plus marqué, par la concentration des énergies et de l’expertise de tous les travailleurs professionnels  en loisir municipal ;
• la mise sur pied de tables de travail régionales thématiques;
• l’intégration d’individus plutôt que de services municipaux.

À la Conférence annuelle de l’automne 1998, une consultation des représentants de l’AQDLM et du RQLM fit ressortir que la fusion des deux entités était devenue incontournable. Un mandat plus large de consultation des membres des deux organismes fut alors confié à un comité formé des membres des deux conseils d’administration.



Durant l’hiver 1999, on développa un cadre d’analyse avec le soutien de l’Université du Québec à Trois-Rivières, sur la base des dimensions de ce que devrait être une organisation professionnelle en loisir municipal. Le questionnement portait sur la mission, les enjeux, les fonctions, ainsi que l’organisation interne (conseil d’administration) et externe (type de « membership ») de la future association.

Cent vingt-six personnes ont répondu à un questionnaire distribué aux membres des deux associations. Les résultats ont permis d’identifier les priorités des professionnels en loisir municipal. Un rapport d’enquête, basé sur les données recueillies, fut présenté aux professionnels qui participaient à la Conférence annuelle de l’automne 1999. C’est lors de cette conférence que l’Association québécoise du loisir municipal (AQLM) vit le jour et tint sa première assemblée générale. Son premier conseil d’administration fut formé à cette occasion.